Hans Delrue

« Ce que vous voyez là (...) est le seul dispositif au monde capable de lire le passé. (...) Voyez-vous, les ondes - toutes les ondes - quelle que soit leur nature, ne disparaissent jamais totalement. » (extrait de la nouvelle L'appel du futur)

21 août 06:41

Un tableau ravissant

précédente - suivante

Début de l'intrigue : Le narrateur est subjugué par un tableau attribué au maître hollandais Rembrandt, et se retrouve par mégarde enfermé dans le musée. Il ne sait pas encore à quel point ce fameux tableau va le ravir...

Genre : fantastique


En savoir plus

Cette nouvelle a reçu le premier prix lors du Concours de nouvelles de la 4ème Fête du Livre de Lille (2009), organisé par Escales des lettres.


Voir aussi le billet sur le blog.


Cette nouvelle a été publiée sur le site Escales des lettres en janvier 2010.



Extrait

Attributed to Rembrandt van Rijn, indiquait le carton jauni accroché au mur. Le musée n'avait pas modifié la notice depuis l'année passée. Je reportai mon attention sur le tableau. Il ne faisait aucun doute pour moi que celui-ci fût authentique. Les coups de pinceau en cascade qui donnaient de l'ampleur aux étoffes, la lumière éclaboussant une partie de la scène tandis que le reste se trouvait la proie des ombres, le soin apporté à certains détails qui coexistaient avec des éléments plus sommaires, tout indiquait que l'œuvre était bien celle du maître hollandais.

Je me reculai de quelques pas pour embrasser l'ensemble de la toile. Elle représentait une série de personnages, sans doute les maîtres d'une des guildes d'artisans d'Amsterdam. Difficile d'identifier avec précision laquelle, car les outils de leur profession manquaient à la scène. Peut-être des drapiers, au vu des étoffes délicates dessinées ci et là.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages