Hans Delrue

« Il y avait une explication logique : la métropole moderne qu'il venait de quitter ne devait être qu'une simple bourgade à l'époque où il se trouvait désormais. » (extrait de la nouvelle La montre égarée)

20 oct 06:57

Lorsque le songe se dissipe

précédente - suivante

Début de l'intrigue : La Compagnie des songes vous fait découvrir des plaisirs inégalés en vous offrant l'amant dont vous rêviez. En poussant la porte du bâtiment, Annabelle ne se doutait pas à quel point elle s'attacherait au songe. Mais comment l'emporter ?

Genre : science-fiction


En savoir plus

Cette nouvelle a été publiée dans le magazine littéraire Piments & Muscade n°4 en juin 2009.


Voir aussi le billet sur le blog.

Extrait

Le songe glissa sur elle. Il caressa tout d'abord ses cuisses avec douceur, puis remonta d'un geste lent le long de ses fesses. Annabelle se sentait revivre : cela faisait si longtemps que personne ne l'avait touchée avec une telle tendresse, une telle volupté.

Lorsque le songe atteignit ses seins, dessinant d'un doigt expert leur courbure, les faisant frémir de plaisir, Annabelle poussa un petit gémissement.

— Ça va ? interrogea le songe, apparemment inquiet de ses prestations.

— Bien sûr, le rassura sa partenaire.

Le songe poursuivit alors de plus belle ses caresses, cherchant à attiser le désir dans les moindres recoins de son corps. Il embrassait chaque parcelle de peau découverte, s'attardant ci et là, flattant le bout des seins et le nombril.

Il serrait Annabelle de plus en plus fort contre lui. Celle-ci ne pouvait s'empêcher de détailler le corps vigoureux de son amant : les traits de son visage viril, les muscles qui se tendaient sous sa peau, les bras qui l'étreignaient avec force...

Décidément, ce songe était une réussite !

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages