Hans Delrue

« Dans la main droite, je tenais avec fierté ma lance, encore immaculée mais si impatiente de se couvrir du sang d'un soldat ennemi. Au bras gauche, je portais l'écu blanc (...) » (extrait de la nouvelle Les règles de la bataille)

20 oct 07:04

Au large, à jamais

précédente - suivante

Début de l'intrigue : Il l'avait noyée. Débarrassée de celle qui pouvait compromettre son avenir, il rentrait au port. Mais le destin allait réclamer rétribution...

Genre : fantastique


En savoir plus

Cette nouvelle a été publiée dans le magazine littéraire ...Lapsus n°20 en décembre 2009.



Voir aussi le billet sur le blog.

Extrait

Je l'avais tuée. Poussée par-dessus bord, puis l'écume avait tout recouvert.

J'avais levé cette fille, Julia. Le fric, la bagnole, le bateau, j'avais de quoi l'épater. Mais problème de taille : elle était tombée enceinte et s'imaginait que j'allais l'épouser. Rompre avec Julia ? Procès ! Pension alimentaire ! Je pouvais faire une croix sur mes projets d'avenir avec un tel scandale.

Julia m'avait avoué ne pas savoir nager. L'idée avait fait son chemin : une imprudence et la jeune femme disparaissait à jamais de ma vie. Je l'avais donc convaincue de m'accompagner à travers le golfe du Saint-Laurent. Loin des côtes, j'avais coupé le moteur et mis mon plan à exécution.

Je regagnai ensuite le poste de pilotage d'un pas tranquille, apaisé. Je tournai la clef de contact. Rien. Le moteur ne répondait pas. Que se passait-il ? La sirène d'un paquebot se fit entendre dans le lointain.

Une panne ? J'avais pourtant fait le plein de gas-oil. Une avarie ? Allons, le bateau était neuf ! Un Beneteau ! Le moteur était une merveille ! Je tournai à nouveau la clef. Plusieurs fois. De plus en plus fort. Merde.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages