Hans Delrue

« Une entité au fond de l'espace qui irradie de bonté, répondit l'ecclésiastique d'une voix chargée d'émotion, cela a un nom...
— Lequel ?
 » (extrait de la nouvelle Remise de peine)

20 sep 13:05

Le peuple du Livre

précédente - suivante

Début de l'intrigue : Malgré sa jeunesse, Flodéric est devenu Premier Encrier. À lui l'insigne honneur de présenter la plume et l'encre sacrée à l'Écrivain Triennal lors de la cérémonie où ce dernier inscrira l'avenir du monde dans le grand Livre. Les souvenirs de son initiation lui reviennent, ainsi que d'étranges fragments d'un sombre complot. Celui que fomente le général Victain, qui après s'être emparé de la charge de Biblarque, compte bien imprimer son empreinte dans l'éternité.

Genre : science-fiction


En savoir plus

Cette nouvelle fait partie du recueil L'amour à deux temps.




Extrait

Le jeune homme ressentit une certaine gêne en entendant ces hymnes. Il se demandait s'il était vraiment digne de cette fonction insigne. Premier Encrier ! L'office le plus important de la cérémonie après l'Écrivain Triennal ! Il était si jeune !

Les chanteurs baissèrent d'un ton, faisant entendre une mélopée plus grave, évoquant les malheurs qui s'abattraient sur le monde si la fiole d'encre sacrée était par malheur renversée par l'officiant. Tout ceci embarrassait de plus belle Flodéric qui tenait le flacon sur le plateau devant lui.

Le garçon tenta toutefois de dominer sa gêne. Les hymnes seraient sans aucun doute bien plus exaltés tout à l'heure quand monterait l'Écrivain Triennal par le même chemin. Flodéric ne le jalousait nullement. Il se savait incapable d'écrire l'avenir. Seuls ceux qui avaient suivi l'initiation adéquate pouvaient le faire.

En outre, il fallait accepter de se sacrifier : l'Écrivain Triennal basculait en effet dans la folie après la cérémonie. Il était alors impossible de lui soutirer des informations sur ce qu'il avait écrit. Il mourait dans un état de démence totale, et un autre initié lui succédait trois années plus tard pour la cérémonie suivante.

— Il paraît qu'un général a réussi à en tirer quelques phrases intelligibles, lui avait assuré un jour Goéthan.

Flodéric n'y avait pas cru un instant. Impossible ! Comment un non-initié, fût-il général ou même le Biblarque lui-même, aurait-il pu interroger l'Écrivain Triennal ? Comment aurait-il pu lui soutirer quelque information utile au milieu de ses délires ? Quelles conséquences désastreuses pour le pays si l'un de ses dirigeants connaissait l'avenir qui lui était réservé ! Allons, c'était définitivement impossible !

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages